TSR 2Bienvenue ! La Moulton TSR est la bicyclette la plus modulable, capable d’évoluer dans une multitude de solutions. Elle a de nombreux équipements au design novateur et nous vous recommandons de passer quelques minutes à étudier ce « guide du propriétaire » avant de profiter de la joie d’essayer votre nouveau vélo Moulton.

Sommaire :
 1. Ajustement de votre Moulton TSR
 2. Suggestions et conseils d’utilisation
 3. Service et entretien
 4. Renseignements complémentaires
 5. Transport
 6. Informations complémentaires

 

Avant votre première sortie, vérifiez les points suivants :

– Assurez-vous que la bicyclette est assemblée correctement (votre vendeur Philippe doit l’avoir fait pour vous) en vérifiant que le guidon, la potence, les pédales et la selle soient bien serrés.
– Trouvez votre correcte position sur la machine. Voir § 1.2
– Réglez la suspension avant pour vous convenir en fonction de votre poids et du style de votre pédalage. Voir § 1.4
– Lisez les conseils au paragraphe 2.
– Étudiez le fonctionnement des vitesses et des freins en vous reportant au paragraphe 3 et autres notices fournies.
– Vérifiez que les deux freins fonctionnent correctement. Et vérifiez cela à chaque départ.
– Vérifiez que vos pneus soient bien gonflés et en bon état pour la route (§3.6).
– Assurez-vous d’avoir bien compris comment s’utilisent les blocages rapides (broches) des roues et que les roues soient bien fixées aux fourches (§3.2).
– Notez bien le numéro de votre cadre (§ 4.1).
– Ne pédalez jamais sur votre Moulton TSR avec la vis BTR de la séparation du cadre desserrée, ou pire, retirée.
Surtout, conservez bien cette notice et toute autre en vue de vous y référer plus tard. Celle-ci concerne toutes les particularités propres aux TSR et ne fait pas office de manuel d’entretien ou de réparations. Pour cela, il y a des livres et des magasins spécialisés comme « La Grande Roue » à Goussainville 06 331 99 294.Les unités de mesures employées dans ce guide sont celles généralement utilisées dans l’industrie du cycle qu’elle soit anglaise ou française, voire Européenne. C’est pour cette raison qu’il y a un mélange d’unités de mesures impériales et métriques (Révolution française). Par exemple, la cote du jeu de direction ou du jeu de pédalier est en pouces tandis que celle de la tige de selle est en unité de mesure métrique (mm).
Notez que les côtés droits et gauches sont considérés depuis la position de pédalage du cycliste.

1. Ajustement de votre Moulton TSR

Faire du vélo est bien plus facile, bien plus sûr, bien plus rapide et bien plus agréable si vous vous êtes assuré d’avoir correctement réglé votre hauteur de selle. Prenez le temps de l’ajuster. Vous en serez largement récompensé.

1.1 Hauteur de selle outil : clef allen de 5 mm (fournie)
Il faut placer une pédale dans le prolongement du tube de selle vers le bas et vous devez avoir la jambe tendue en ayant placé votre talon sur la pédale. De cette sorte, lorsque vous pédalerez avec la partie avant de votre pied, comme cela doit être fait, vous aurez la jambe brisée idéalement et la hauteur sera correcte. Demandez à votre vendeur, si nécessaire. Si vous aviez une mauvaise position, alors corrigez-la progressivement en plusieurs sorties. En compétition il est souvent préféré une position légèrement plus haute avec une selle plus avancée. En cyclotourisme, une position un peu plus basse avec la selle plus reculée. Et quand vous aurez trouvé votre parfaite position, faites une marque sur la tige de selle au ras du tube de selle, soit avec une guidoline plastique, soit avec un trait de crayon papier ou mieux, en y faisant trois petits points avec un poinçon comme le préconisait Alex Moulton lui-même. Les Moulton TSR 30 qui sont équipées de tiges de selle en carbone ont des graduations pour repérer votre position.
NE MONTEZ PAS VOTRE SELLE AU-DESSUS DE LA MARQUE « MINIMUM INSERTION »
Ne réglez non plus votre selle en roulant (seul Eddy Merckx pouvait se permettre de le faire).

1.2 Inclinaison de la selle outil : clef allen de 6 mm (fournie)
Desserrer la vis allen située sous la selle pour l’avancée ou l’inclinaison. La meilleure position est celle qui est pratiquement horizontale avec la tige de selle en son centre. Vous pouvez la préférer avec le bec légèrement plus bas si vous êtes très sportif ou le bec légèrement relevé pour les longues distances de cyclotourisme afin de détendre les muscles et les jointures. La selle doit être bien placée dans les encoches de la tige et elle doit être dans l’alignement du vélo. Assurez-vous que toutes ces vis soient bien serrées avant de partir.

1.3 Réglage du guidon Outils : clef allen de 4 & 5 mm
La hauteur de la potence est déterminée par les entretoises du pivot de fourche (colonne de direction) mais l’angle de cette potence est réglable sur la plupart des modèles. Les Moulton TSR sont fournies avec des entretoises (en carbone) de 20 et 15 mm, permettant un réglage d’une amplitude de 75 mm. Pour abaisser le guidon au niveau de la potence sur la colonne de direction, vous avez le choix entre faire couper cette colonne par votre vendeur ou déplacer une ou plusieurs entretoises au-dessus de ladite potence. Voyez le paragraphe 3.3 pour plus amples informations.

Pour ajuster la hauteur du cintre, dévisser la vis allen d’angle de la potence de quelques tours seulement. Cela permettra à la potence de pivoter. Positionnez-la à votre convenance et serrez fermement la vis en vous assurant que le cintre est bien fixe.

Le but est atteint en positionnant simultanément la hauteur, l’angle et la position du cintre. La plupart des Moulton TSR sont équipées d’une potence à angle réglable (voir figure). Si vous souhaitez rapprocher le guidon, vous pouvez régler l’angle de telle sorte que vous amènerez le guidon vers l’arrière, plus près de la selle. Si vous souhaitez avoir votre guidon plus loin de la selle, réglez la potence jusqu’à être à moins de 90°. Ces réglages, néanmoins, affecteront la hauteur du cintre, mais n’oubliez pas que la hauteur du guidon peut être ajustée en fonction des entretoises. Dans certains cas, la longueur de la potence peut être modifiée afin d’obtenir le réglage parfait. Dans ce cas quelques Moulton sont fournies avec plusieurs choix de longueurs de potence. Ces potences sont alors interchangeables pour obtenir l’angle souhaité.

Si votre Moulton TSR est équipée d’un cintre de course, souvenez-vous qu’il ne faut pas exagérément rehausser le guidon car les gaines risqueraient d’être trop courtes et de nuire à la direction, donc à la stabilité. Il ne doit pas dépasser la hauteur de selle. Et, surtout, pensez à conserver la même orientation pratiquement horizontale du cintre afin que les leviers de freins gardent la même position.

1.4 Réglage de la suspension avant Outil : clef à pipe de 8 mm
Le réglage de la suspension avant des Moulton TSR est simple et facile. Il y a 2 réglages possibles : la garde et la souplesse.

Réglage de la garde (hauteur) :
Les plaquettes en inox qui ressemblent à de gros maillons doivent être presque parallèles au sol lorsque vous êtes sur la bicyclette. Pour l’ajuster, vous devez tourner la grosse molette placée sous le cône de fourche dans le sens de la flèche « raise » si l’arrière de ces plaquettes sont plus basses vers l’arrière. Certains modèles possèdent un contre-écrou que vous devrez débloquer avant l’opération et rebloquer après.
En aucun cas, ne dévissez pas plus de 15 mm, par sécurité.

Réglage de la souplesse (amortisseurs) :
Le réglage se fait en resserrant plus ou moins les petits écrous des extrémités des gros maillons. Les petits écrous du centre doivent rester en contact serrés. Ces écrous de réglage ne doivent pas être bloqués mais au maximum serrés en prenant entre le pouce et l’index la clef à pipe à l’envers afin de n’avoir pratiquement aucune force de serrage. Pour un réglage équilibré, dévissez les quatre petits écrous sans les retirer et resserrez-les jusqu’à ce qu’ils soient en contact avec la plaquette et ajustez votre réglage par huitièmes de tours à chaque écrou en vérifiant à chaque fois si ce réglage vous convient. Trop desserrée, la suspension absorbera le moindre petit défaut de route mais aura tendance à rebondir (pomper) surtout en danseuse. Trop serrée, la suspension ne sera pas efficace, donc inconfortable.
Si vous entendez un bruit de vibrations dans le bas de la fourche, c’est que ces écrous sont desserrés et que les rondelles vibrent.
Retour en haut ↑

2. Suggestions et conseils d’utilisation

Grâce au design particulier du cadre des Moulton TSR, vous pouvez enjamber votre machine par devant la selle, au centre et non par derrière la selle comme cela doit se faire pour les vélos de course ou de ville homme. Néanmoins, vous pouvez le faire de la manière habituelle mais cela est moins pratique. D’autre part nous vous déconseillons de lancer votre vélo en l’enfourchant à la « facteur », cela est dangereux car vous pourriez perdre l’équilibre et de toute façon, le matériel n’apprécie pas de rouler en biais.

Lorsque vous utilisez votre Moulton TSR, choisissez le bon développement, celui qui vous permet de pédaler le plus facilement. N’appuyez jamais comme un forcené si vous pouvez encore réduire votre développement ! Trop forcer sur les pédales pourrait endommager vos genoux et augmenter votre fatigue. Vous verrez que si vous moulinez davantage, vous serez moins fatigué lors de longs voyages. Certaines pédales, à enclenchement automatique ou autres peuvent améliorer vos performances.
Pédaler hors selle, c’est-à-dire en danseuse n’est pas un problème sur les Moulton. Au début, cela peut vous sembler étrange du fait de la forte rigidité du cadre transmettant mieux votre puissance et de la suspension. Mais rapidement vous ne ressentirez pratiquement plus l’effet de pompage qui, d’ailleurs, n’affecte en rien le rendement de la machine. De plus le confort vous permet de rester plus longtemps sur votre Moulton augmentant ainsi la distance parcourue.
Pédalez léger : La clé de l’efficacité consiste à pédaler avec la bicyclette et non de la battre en la faisant souffrir. Ayez vos bras détendus et pédalez sans vous contorsionner. Vous devez tenir le guidon sans agressivité et sans déambuler. En cas de nid de poules nous vous conseillons de vous lever légèrement de la selle afin de laisser la machine franchir seule l’obstacle. C’est beaucoup plus confortable pour vous deux.
Monter et descendre les trottoirs peut endommager votre bicyclette et souvenez-vous que rouler sur les trottoirs n’est pas autorisé aux plus de 8 ans.

Si votre Moulton TSR est équipée d’un dérailleur, vous devez continuer de pédaler mais sans appuyer pour changer de vitesse.
Sur les Moulton TSR équipée de vitesses dans le moyeu, il est nécessaire de pratiquement arrêter de pédaler lorsque l’on change de vitesse. D’ailleurs, l’avantage est de pouvoir le faire à l’arrêt avant de redémarrer.
Dans tous les systèmes si vous voyez une forte côte devant vous, changez de vitesses avant que votre pédalage devienne difficile.
Avant d’arriver à un stop ou un feu rouge, ou tout autre arrêt sur une Moulton TSR à dérailleur pensez à rétrograder pour être sur un développement adéquat pour repartir facilement. Avec des vitesses par dérailleur, n’utilisez jamais les pignons extrêmes sauf sur la Moulton TSR 27 (petit plateau avec petit pignon et grand plateau avec grand pignon). Cela userait prématurément votre chaîne en réduisant l’efficacité. De plus vous retrouvez les mêmes développements sans croiser la chaîne.
Pédalez toujours avec les deux mains sur le guidon sauf pour signaler un changement de direction (même à droite dans les sorties de ronds-points et les « pattes d’oie ». D’autre part, soyez toujours prêt à porter vos mains sur les poignées de freins. En ville, prenez garde aux voitures stationnées car les occupants pourraient ouvrir leur portière imprudemment sur vous. Respectez les stops et les feux tricolores. Roulez à droite dans les pays qui roulent à droite et à gauche dans les autres.
Etudiez vos freins. Contrôlez chaque mâchoire et chaque levier. En Angleterre, Pays-Bas et Allemagne entre autres, le levier droit actionne le frein avant, contrairement à la France et certains autres pays. Un freinage violent du frein arrière peut bloquer la roue, vous faire déraper et vous faire perdre le contrôle de votre véhicule. Quant au frein avant, modérez-le dans les fortes descentes pour ne pas passer par-dessus le guidon.

La nuit, assurez-vous que votre éclairage soit légal et en ordre de marche. Les feux arrière clignotants sont interdits en France s’ils ne sont pas complétés par, au moins, un feu rouge fixe plus un catadioptre. Les catadioptres aux pédales ne sont obligatoires en France qu’à partir d’une certaine année de bicyclette et dans les roues à partir de la taille 400. Certaines Moulton en sont donc dispensées. Un gilet fluorescent (de n’importe quelle couleur) n’est obligatoire en France que la nuit ou par temps très sombre en dehors des agglomérations.

Par temps de pluie, redoublez de prudence. Vos pneus n’accrocheront pas aussi bien que par temps sec et vos freins seront moins efficaces. Les automobilistes ne vous verront pas aussi bien que par temps clair, donc anticipez leurs réactions. Actionnez en avance vos freins afin que les patins chassent l’eau sur les jantes avant d’être suffisamment efficaces. Méfiez-vous des flaques d’eau qui peuvent cacher des nids de poules ou une pierre.

Pédaler sous la neige est possible à Moulton mais avec précaution. Sur la glace, équipez-vous de pneus à clous. Sachez que la neige peut se coller sur vos pneus ou tout élément de transmission jusqu’à nuire à leur bon fonctionnement. Nettoyez votre Moulton TSR Conran ou pas, avec grand soin, particulièrement s’il y a eu du sel ou du sable sur route enneigée, sinon même l’aluminium serait corrodé.

À l’opposé, en été, s’il faut très chaud, pensez à boire abondamment.
Si vous êtes chargé, la distance de freinage sera augmentée. Sachez que lors de longues descentes de cols, par exemple, les jantes se mettront à chauffer, aussi, pensez à faire une pause de temps en temps afin qu’elles refroidissent. Si votre Moulton TSR, AM ou APB est surchargée à l’avant, pensez à rehausser la suspension (voir § 1.4) pour compenser cette surcharge. Assurez-vous que tout chargement soit bien arrimé aux porte-bagages et qu’il n’y ait pas de sandows ou autres ficelles qui pendent et pourraient se prendre dans les roues ou la transmission. Chargez en priorité votre bicyclette et non un sac à dos, surtout s’il contenait des outils ou des clefs pouvant vous blesser en cas de chute.

Dans les chemins, contrôlez votre vitesse, particulièrement s’il y a de nombreux randonneurs à pied, surtout si le chemin vous est inconnu. Laissez passer les cavaliers et les piétons. Doublez-les si nécessaire et après les avoir prévenus avec votre sonnette Moulton ou autre.

Enfin pour bien profiter des chemins, il est utile d’anticiper et de redoubler de prudence. Il faut bien rétrograder avant une montée, se lever de sa selle pour franchir une ornière ou un dos d’âne et réduire sa vitesse si le sol devenait meuble. Utilisez les bons pneus ou le bon modèle de Moulton pour cela. Suivez les recommandations locales et obéissez au code du pays.
Prenez toujours garde des virages, des surfaces meubles, des pierres éparses ou des gravillons. Ils pourraient vous faire perdre le contrôle ou même vous faire tomber.
Gardez vos pneus toujours correctement gonflés. Pédaler avec des pneus sous-gonflés entraîne une usure prématurée des pneus et risque d’endommager les jantes, de même qu’il sera plus dur de pédaler.

De bons vêtements cyclistes amélioreront vos performances et votre confort. L’usage de chaussures à semelles rigides, ou mieux de chaussures cyclistes est hautement recommandé.
Renseignez-vous sur les casques mais vous êtes libre, en France, de ne pas en mettre.
Pour profiter de votre Moulton, il n’est pas nécessaire de suivre un régime ou une alimentation spécifique de coureur.
Bonne route !
Retour en haut ↑

3. Service et entretien

3.1 Maintenance régulière
Un entretien régulier est essentiel pour que votre Moulton TSR vous conduise toujours confortablement. Bien que ce guide du possesseur de Moulton vous donne les bases utiles, il ne prétend pas remplacer un manuel de réparations. Il est aussi convenu que le propriétaire ait quelques connaissances et expériences en matière d’entretien. Néanmoins, si vous avez le moindre doute sur vos compétences, n’hésitez pas à contacter un vélociste.

À chaque sortie – Rapides contrôles de sécurité
Pression et état des pneus.
Fonctionnement des freins et des vitesses.
Sécurité de la direction : vis du guidon bien serrées. Maintenez la roue avant entre vos pieds et vérifiez le serrage de la potence en essayant de tourner le guidon.
Serrage des roues.
Serrage de la longue vis allen et de la molette au centre du cadre (pour les Moulton séparables)
Si le moindre problème a été détecté pendant ce contrôle ou en roulant, il doit être corrigé immédiatement. La négligence augmenterait les dommages.

Chaque mois :
Nettoyez et vérifiez l’état du cadre et des fourches.
Vérifiez le serrage de tous les écrous et de toutes les vis.
Vérifiez les réglages des vitesses et des freins, ainsi que l’usure des patins et leur alignement.
Vérifiez l’absence de jeu dans la direction.
Vérifiez l’état et l’usure des pneus. Changez-les si nécessaire.
Vérifiez l’état des roues : voile, plat ou bosse sur les jantes, rayons détendus ou brisés.
Lubrifiez la chaîne avec de l’huile de vaseline. Retendez-la si votre Moulton est à pignon unique (par exemple sur les moyeux à vitesses intégrées). Voyez son usure, soit avec un outil spécial soit en la tirant vers l’avant et si vous faites apparaître une dent totalement, c’est qu’il est temps de la changer avec le ou les pignons généralement.
Vérifiez l’état du ou des leviers de freins ainsi qu’éventuellement la ou les manettes de vitesses. Huilez ou graissez les câbles si nécessaire.
En supplément, assurez-vous que la chaîne soit toujours huilée aussitôt après une sortie sous la pluie. Vérifiez aussi, de temps en temps, la propreté des dessins de pneus et retirez les éventuels silex ou débris de verre avant qu’ils ne pénètrent jusqu’à la chambre à air. Ainsi, vous éviterez de nombreuses crevaisons. Et si vous voyez le moindre signe anormal, corrigez-le.

Tous les six mois :
Nettoyez et contrôlez les roulements du jeu de direction. Remplacez-les si nécessaire. Remontez en graissant.
Vérifiez les roulements de roues et graissez si nécessaire.
Retirez la tige de selle du cadre et replacez-la après l’avoir enduite de graisse anti-coincement (pour les tiges en carbone des Moulton TSR 30 fb et db, appliquez du lubrifiant téfloné en spray).
Vérifiez le jeu de l’axe du pédalier. S’il a trop de jeu, changez le boîtier.
Vérifiez l’usure de la chaîne, des plateaux et des pignons. Nous vous suggérons de changer la chaîne avant que les pignons ne soient usés afin de pouvoir conserver ces derniers.
Lubrifiez l’axe de la suspension arrière avec une huile épaisse ou une graisse légère, si votre Moulton est équipée d’un graisseur.

Tous les ans :
Inspectez le cadre, les fourches, le guidon, la tige de selle et les jantes afin de vérifier qu’il n’y ait aucune distorsion ou fissure. Notez que les jantes peuvent s’user à cause du freinage et s’affaiblir au point de se fendre (voir § 3.6). Tout cela est proportionné à l’intensité de l’usage. Nous vous prions d’y apporter davantage attention après 10.000km. Votre vendeur peut vous aider sur ce sujet.

Durée de vie des pièces :
Il y a trop de variations d’utilisation pour prédire la durée de vie de chaque pièce. Le meilleur moyen de rester en sécurité est d’entretenir votre Moulton TSR (ou de la faire entretenir par un professionnel) et d’être à l’écoute de votre machine pour qu’un bruit suspect ou un craquement vous permette d’intervenir à temps pour réparer. Gardez votre Moulton TSR ou TSR Conran propre, ainsi les roulements dureront plus longtemps, la peinture restera brillante et la lubrification sera plus facile. Si vous pédalez pour de nombreux kilomètres, vous serez davantage en communion avec votre Moulton TSR que si vous roulez peu. De la sorte, vous serez capable d’identifier tout bruit anormal dès qu’il apparaît. Les Moultoniens au long cours auront besoin de changer leur chaîne et pignons plus souvent que la moyenne.. Aucun élément n’est éternel – observez votre bicyclette et remplacez les éléments avant qu’ils ne soient complètement hors d’usage. Si vous avez un doute, demandez l’avis d’un expert chez votre vélociste habituel.

Conséquences des usures :
Il est important de veiller sur sa bicyclette et de faire la moindre réparation dès que possible. Ce qui peut arriver après un bruit mineur causé par un rayon, en exemple, est qu’il se brise et sans être changé immédiatement peut entraîner la casse d’autres rayons puis casser la roue et conduire à la destruction totale de la roue allant jusqu’à la chute et d’éventuelles blessures. Une chaîne trop usée entraînera l’usure des pignons puis des plateaux prématurément. Pédaler avec des pneus dégonflés ou crevés causera la déchirure des flancs. Une manivelle desserrée produira une ovalisation du carré et devra être remplacée alors qu’il aurait suffit de la resserrer à temps. Des précautions régulières éviteront donc ces problèmes et des dépenses inutiles, de même qu’elles contribueront à la sécurité de vos sorties.

3.2 Utilisation des blocages rapides
Pour retirer une roue :

D’abord, ouvrez les mâchoires de freins avec le dispositif prévu à cet effet pour permettre au pneu de passer entre les patins. Sur les Moulton TSR, y compris la Moulton-Pashley TSR 8 Conran rouge équipées de freins à tirage latéral, basculez vers le haut le petit levier qui se trouve au niveau du serre-câble. Ce levier, qui desserre légèrement la mâchoire peut être utilisé en cas (très rare) d’un voile de roue. Assurez-vous, néanmoins, que vous puissiez toujours freiner malgré cette distension. Ensuite, et seulement sur les Moulton équipées de blocage rapide aux roues, pour les autres, ouvrez le blocage rapide (broche) vers l’extérieur de 180°. Vous devriez pouvoir lire la mention « open » sur le levier lui-même.
Roue arrière : Avant d’ouvrir le blocage rapide, il est bon d’avoir placé le dérailleur, si vous en êtes équipé, au repos, c’est-à-dire sur le plus petit pignon. La roue doit alors glisser facilement vers l’avant et sortir des pattes de la fourche arrière. Dans le même temps faîtes basculer le dérailleur vers l’arrière en poussant sur l’ergot placé entre les deux galets pour éviter de vous salir la main.
Roue avant : Après avoir ouvert le blocage rapide, vous devez, sur les Moulton postérieures à 1995 donc toutes les TSR y compris les TSR 8 Conran rouges puisqu’elles sont équipées d’ergots de sécurité, dévisser de plusieurs tours la molette à l’opposé du levier du blocage rapide, ou bien desserrer partiellement les écrous de roues. Pour plus de facilité, vous pouvez maintenir la molette et faire tourner le levier comme un papillon. Vous dévissez normalement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ainsi la roue peut être retirée. (La commission cycliste de sécurité a rendu obligatoire au constructeur l’ajout de proéminences à l’extrémité des pattes de fourche avant pour éviter de perdre la roue au cas où le blocage rapide aurait été mal serré).

Pour remonter une roue :
Roue arrière : Replacez la roue dans les pattes (levier du blocage rapide du côté gauche ou écrous desserrés) et faites-la glisser jusqu’au fond des pattes s’il s’agit d’une Moulton TSR avec dérailleur. Pour les autres Moulton TSR y compris TSR 8 Conran rouge, reculez la roue jusqu’à ce que la chaîne soit tendue. Dans les deux cas, vérifiez que la chaîne soit bien positionnée. Lorsque la roue est bien centrée, refermez le levier du blocage rapide. Vous devez lire « close » sur le levier. Vous devez sentir une forte résistance en le fermant au point de vous laisser une trace dans la paume de votre main. S’il y a peu ou prou de résistance, ajustez la molette du blocage rapide tel que c’est expliqué plus bas pour la roue avant. Sans blocage rapide, resserrez les écrous (c’est le cas par exemple sur Moulton-Pashley TSR 8 Conran rouge.
Roue avant : Replacez la roue dans les pattes de la fourche avant, avec le levier du blocage rapide placé du côté gauche de la Moulton également ou les écrous de roues desserrés. Ajustez le blocage rapide en tenant fermement la molette d’une main et en tournant le levier dans le sens des aiguilles d’une montre de quelques tours. Assurez-vous que la roue soit bien en contact avec le fond des pattes et refermez le levier du blocage rapide. Vous devez lire « close » sur le levier. Vous devez avoir senti une forte résistance en le fermant au point de vous laisser aussi une trace dans la paume de votre main. S’il y a peu ou prou de résistance, ajustez la molette du blocage rapide en ayant rouvert le levier. Il doit être en contact à 90° afin de bloquer la roue à 180°. Assurez-vous que le levier ne puisse pas entrer en contact avec les gros maillons de la suspension en appuyant sur le guidon, par exemple.
Le blocage rapide fonctionne dans le principe d’une came excentrique. En conséquence, s’il est correctement serré, il ne peut pas se desserrer tout seul et/ou permettre à la roue de partir. C’est, cependant, essentiel que vous compreniez bien comment ça marche. Sur les autres Moulton, resserrez les écrous de la roue avant.
NE PAS serrer un serrage rapide en actionnant son levier comme un papillon. Le serrage final ne se fait qu’en basculant à fond le levier.
TOUJOURS s’assurer qu’il y a eu une forte résistance en appuyant sur le levier pour le fermer et qu’il y ait eu une marque sur la paume de la main.
TOUJOURS vérifier que les roues sont bien fixées avant de partir. Levez la bicyclette et frappez le dessus de la roue avec votre main, AVANT DE L’UTILISER ;
SI VOUS AVEZ LE MOINDRE DOUTE, à ce sujet N’ENFOURCHEZ PAS VOTRE BICYCLETTE tant qu’un mécanicien compétent en matière de cycles ne vous ait expliqué et fait une démonstration de l’utilisation des blocages rapides. Ainsi vous comprendrez tout à fait correctement comment ils fonctionnent.

3.3 Jeu de direction aheadset (sans filetage) et réglage en hauteur du cintre :
Pour ajuster l’angle de la potence :

Dévissez la vis allen de l’articulation de la potence avec une clef BTR de 5 mm jusqu’à ce qu’elle soit libre et pivote de haut en bas. Il y a des crans pour éviter qu’elle ne tourne étant serrée. Positionnez-la dans l’angle désiré et resserrez la vis fortement. Ainsi elle ne pivotera plus. Vous pouvez être amené à repositionner le cintre après cette opération pour avoir les leviers de freins au même angle qu’auparavant.

Pour descendre la potence à la colonne de direction :
Les Moulton TSR y compris les Moulton TSR 8 Conran rouges sont montées en usine avec la potence dans la plus haute position. Pour la descendre, retirez le capuchon supérieur du jeu de direction en dévissant la vis placée au centre de la colonne de direction avec une clef allen de 5 mm. Après environ quatre tours, la vis et le chapeau se retireront, et les autres pièces de cet expandeur (cône, rondelle, entretoise et ressort tomberont au fond de la colonne de direction, à moins que vous ayez réussi à les extraire en même temps que vous retiriez la vis et le capuchon. S’ils sont tombés, retournez la Moulton à l’envers et ces pièces tomberont par terre et pourront être remontées.
Puis desserrez les deux vis BTR de 5 mm qui serrent la potence. Attention, dès qu’elle est libre, la fourche n’est plus retenue dans le cadre et tombera si la Moulton est suspendue ou soulevée. Il y a plusieurs entretoises (en carbone même sur TSR 8 Conran rouge) à la colonne de direction. Pour le réglage le plus bas, retirez toutes ces entretoises et placez la potence directement sur la cuvette supérieure du jeu de direction. Pour les hauteurs intermédiaires, les entretoises et la potence peuvent être placées dans l’ordre qui vous convient pour déterminer la hauteur du guidon, mais, de toute façon, vous devez réutiliser toutes les entretoises d’origine. Si vous admettez donc d’abaisser la hauteur, et qu’elle vous convient et que vous êtes sûr de ne jamais vouloir la rehausser plus tard, alors vous pouvez souhaiter raccourcir en la coupant à la hauteur désirée. Nous vous précisons que cela doit être fait avec des outils appropriés par un vélociste. Si vous souhaitez mettre une autre potence plus ou moins longue, sachez que toutes les potences aheadset d’un pouce et un huitième iront, mais assurez-vous qu’elle possède bien la même épaisseur. Sinon, ajoutez ou échangez une entretoise de manière que la nouvelle potence puisse toujours dépasser de quelques millimètres la colonne de direction comme à l’origine. Le serrage du cintre doit être de 25,4 mm (1 pouce) pour les cintres plats et de 26,0 mm pour les cintres de course. Certaines potences sont prévues pour s’adapter aux deux dimensions.

Pour replacer le capuchon de la potence, mettez-le sur le dessus de la colonne de direction et pressez-le avec la paume de votre main. S’il ne veut pas entrer, desserrez un peu la vis du capuchon et essayez à nouveau. Ca doit rentrer facilement. Une fois entré, serrez la vis et la fourche aura, alors, ses roulements du jeu de direction bien en contact. Puis vérifiez qu’il n’y ait pas de jeu dans la fourche en serrant le frein avant et en secouant la Moulton d’avant en arrière. Il ne doit plus y avoir de jeu ou alors resserrez encore cette vis. Mettez bien la potence dans l’axe de la roue avant et serrez alternativement les deux vis à l’arrière de la potence à 8 – 10 Nm c’est-à-dire fermement. IMPORTANT : Le contrôle de la direction de votre Moulton est solidaire du serrage de la potence par ces deux vis. Ce n’est pas la vis centrale qui tient le guidon comme cela était le cas sur les précédentes Moulton (APB ATB AM et F-Frame) ou sur quelques actuelles Alex Moulton lorsque c’est spécifié (Moulton 20-2 par exemple)

Pour régler les roulements du jeu de direction, Desserrez légèrement les deux vis en question et serrez la vis centrale s’il y avait du jeu ou bien desserrez-la si la direction était trop dure. Tout cela avec une unique clef allen de 5 mm

TOUJOURS vérifier la direction avant de partir. Si vous avez le moindre doute là-dessus consultez un vélociste compétent.

3.4 Réglage et entretien des vitesses. Conseils élémentaires
Avec dérailleur :
Les vitesses par dérailleur ne peuvent se passer qu’en pédalant. Actionner le dérailleur à l’arrêt peut endommager le mécanisme. Bien que les actuels dérailleurs peuvent agir même en appuyant fort sur les pédales, il est préférable de réduire la pression de pédalage au moment du changement de vitesse. Ceci est encore plus important pour le passage des plateaux avec le dérailleur avant. Les plateaux possèdent des prédispositions aux passages, à savoir des dents raccourcies ou autres pastilles d’accroche aidant ces passages lorsque les manivelles sont en position autour de la verticale appelée « point mort » rendant plus faible automatiquement la pression exercée sur les pédales.
Ne pédalez pas avec la chaîne croisée sur les dentures extrêmes (à part la Moulton TSR 27), lui infligeant un angle si fort que l’usure sera plus importante : petit pignon et petit plateau ou grand pignon et grand plateau. De plus le rendement sera réduit.
Les biellettes des dérailleurs et leurs câbles doivent être propres pour fonctionner correctement. Un lubrifiant en bombe du genre WD40 ou TF2 feront l’affaire. S’assurer que la cassette (sur toutes les TSR à dérailleur) ou la roue-libre (sur les autres modèles) soit bien installée et ajustée donc serrée ; suivez les instructions du fabricant. Notez qu’un réglage fin peut avoir lieu sur la route après les réglages faits en atelier. La tension de la chaîne et les forces de manœuvres peuvent être différentes quand on pédale.
Vitesses dans le moyeu : Pour actionner les vitesses dans le moyeu facilement, arrêtez-vous un court instant de pédaler ou laissez tourner les manivelles en appuyant pratiquement plus sur les pédales, pour permettre le changement de vitesse. Continuer d’appuyer fortement sur les pédales en voulant changer de vitesse bloquera le mécanisme, empêchant le changement et pouvant même endommager les pignons internes. Le moyeu SRAM Dual/Drive est une exception en la matière et peut être manoeuvré en toutes conditions. Le moyeu Nexus qui équipe certaines Moulton/Pashley APB peut être actionné en montant les vitesses tout en pédalant normalement. Le moyeu Alfine 11 vitesses qui équipe la Moulton 60 également.
Les moyeux à vitesses intégrées ne demandent pas d’entretien. S’assurer que le moyeu est bien installé en se référant aux instructions du constructeur. Prenez soin lorsque vous retirez votre roue équipée d’un moyeu à vitesses intégrées. Assurez-vous de bien replacer les rondelles au remontage de la roue. Un remontage incorrect des rondelles anti-rotation pourrait conduire à un mauvais fonctionnement du moyeu.

3.5 Chaîne
La chaîne des bicyclettes est un moyen de transmission de la propulsion très efficace. Plus de 98 % de rendement dans de bonnes conditions. Cependant, la chaîne a des centaines de pièces en mouvement et qui agissent dans toutes les conditions, aussi un certain niveau de soins et d’attention est demandé pour lui conserver ses capacités :
– Gardez la chaîne propre. Pulvérisez un lubrifiant puis en l’essuyant, c’est un moyen rapide de nettoyage. Sinon, mieux, il y a des accessoires à fixer sur votre Moulton équipés d’un réservoir et de brosses rotatives dans lequel passe la chaîne qui traverse un détergent. Il ne reste plus qu’à la huiler.
– Conservez la chaîne toujours huilée. Pour pédaler dans une région aride, préférez l’huile en spray. Par temps humide, par longues distances, etc… utilisez tout simplement de l’huile de vaseline en burette. Il y a de nombreuses marques d’huile qui peuvent convenir. Demandez à votre vélociste Moultonien pour plus de détails.
– Recherchez les maillons durs en cas de mauvais passage de vitesse ou de sauts de chaîne. Eliminez ce problème en torsadant latéralement la chaîne avec vos mains, pour lui redonner de la souplesse, ou bien utilisez un dérive-chaîne pour déplacer le rivet bloquant.
– Quand la chaîne est usée, remplacez-la rapidement. Une chaîne pour dérailleur s’use généralement en 2000 miles soit 3200 km environ, dépendant de facteurs d’utilisation tel que le poids du cycliste, la façon de pédaler si elle est saccadée, le croisement de la chaîne et le relief du terrain s’il est accidenté, etc… Vérifiez l’usure de votre chaîne avec une jauge spéciale (voir votre Moultoniste). Si votre chaîne est remplacée après avoir fait plus de 2000 miles, les pignons arrière auront certainement besoin aussi d’être remplacés. Si la chaîne a fait davantage, alors en plus des pignons, probablement que les plateaux auront aussi besoin d’être changés. Dans les cas d’extrême usure, la chaîne peut soit rester coincée sous le plateau soit se détacher de la transmission avec les risques de détérioration des dérailleurs et de chutes que cela peut entraîner. Cela doit être réparé immédiatement. Cependant les chaînes pour vitesses dans le moyeu durent plus longtemps, et il n’y aura qu’un seul pignon à changer, ce qui revient moins cher.
– Conservez la chaîne bien tendue si votre Moulton est à vitesses dans le moyeu, car en s’usant elle s’étirera. Il vous suffira de reculer la roue arrière pour la retendre. Une tension correcte apparaît lorsque dans son milieu (à mi-chemin entre le pignon arrière et le plateau) vous ne pouvez pas la faire bouger de haut en bas de plus de 10 mm. Si vous avez reculé la roue arrière à fond contre les pattes du cadre et que la chaîne reste détendue, c’est qu’il faut la changer. Vérifiez le passage des vitesses après avoir retendu la chaîne.

3.6 Roues et pneus
Roues :

Les roues de bicyclettes sont à la fois solides et légères. Les roues des Moulton sont encore plus solides du fait de leur taille réduite, ce qui réduit également le poids en rotation, permettant aux Moulton de meilleures accélérations.
Les moyeux ne demandent pas plus d’entretien que le graissage des roulements et de réglage du jeu s’il s’agit de moyeux à roulements à cônes. Voyez votre revendeur pour avoir son avis. Il est sage de retirer les blocages rapides de temps en temps pour les graisser légèrement ou les huiler avec du WD 40 ou du GT 85.
Ne tentez pas de démonter l’intérieur d’un moyeu à vitesses – dans l’éventualité d’un mauvais fonctionnement, vérifiez seulement les parties externes (câbles, manettes etc.) avant d’en référer à votre revendeur.

Les rayons sont en inox sur les Moulton TSR et Conran et ne demandent aucun entretien sinon de vérifier qu’aucun ne soit desserré et de vérifier le voile des roues. Si vous constatez un rayon desserré ou cassé, voyez votre vélociste compétent pour qu’il vous retende ou vous change le ou les rayons défectueux. Rouler avec des rayons détendus ou cassés entraînera la casse d’autres rayons ou même de la roue. Il est primordial de conserver les roues sans voile, car l’efficacité du freinage en dépend. En usage intense, les rayons sont davantage sollicités, d’où votre attention particulière. S’il apparaît que l’usure de la jante ou du moyeu est significative, alors changez la roue complète. Les Moulton TSR et Conran sont montées avec des rayons inox et les roues des Moulton TSR 30 fb, fbs, db, dbs et touring sont montées avec des rayons « double-butted » c’est-à-dire renforcés aux extrémités. Ces rayons sont encore plus légers, plus solides et plus performants que les rayons standards.

Les jantes sont sujettes à s’user à cause des freins. Comme sur les freins à disque des voitures, à la fois les garnitures et les disques sont sujets à l’usure. Bien que tous les cyclistes doivent être vigilants à ce sujet, les grands rouleurs doivent inspecter leurs jantes à intervalles réguliers et s’alarmer dès la moindre défaillance de freinage. Le taux d’usure s’accroît dans les conditions d’humidité, de boue ou de gravillons. Plus gravement, les patins peuvent user le bord de la jante au point de la déformer ou la faire éclater. Si cela doit arriver, remplacez-la immédiatement. Certaines jantes ont un indicateur d’usure. C’est une rainure qui, lorsqu’elle disparaît indique que la jante est usée et doit être changée.

Pneus :
Les pneus sont les seuls contacts de votre Moulton sur la route. Ils doivent subir toutes les contraintes de la propulsion, du freinage et des virages sans compter le mauvais était, parfois, des routes.
– Choisissez vos pneus en fonction de votre usage. Pour les chemins, utilisez des pneus plus larges avec une bande de roulement plus agressive. Pour la route, un pneu étroit à haute pression vous donnera davantage de performance. Voyez le paragraphe 4.5 pour les bonnes dimensions de pneus.
– Gardez vos pneus à la bonne pression (elle est indiquée sur le flanc). Utilisez un manomètre pour vérifier la pression qu’il vous faudra contrôler régulièrement. Cela est de la plus haute importance.
– Utilisez une pompe à pied, si vous n’en n’avez pas déjà une.
Contrôlez régulièrement l’état de vos pneus : craquelures, usure et hernies. Remplacez-les si nécessaire.
– N’oubliez pas que votre Moulton est équipée de suspensions, ainsi vous pouvez utiliser des pneus haute performance étroits tout en restant confortable.

3.7 Les freins
Comment écarter les patins pour pouvoir retirer une roue ?
– Freins à tirage latéral (par exemple TSR Conran ou TSR 30) : Faites basculer vers le haut le petit levier au niveau du serre-câble (sur les dernières TSR 30 débloquez préalablement ce levier grâce à un petit loquet. Ainsi les patins vont s’écarter.
– Freins V-Brake : Pincez, d’une seule main, les deux bras de l’étrier jusqu’à mettre les patins en contact de la jante, et de l’autre main tirer le coude métallique pour le défaire de l’étrier.
– Astuce : Sur les Moulton APB et TSR démontables y compris Conran, vous pouvez dévisser la connexion du câble arrière soit partiellement, soit entièrement afin d’écarter les patins.
Toujours reconnecter les freins après avoir remis la roue en place.

Les patins sont appelés à s’user. Les vérifier et les remplacer si nécessaire. Votre moultoniste agréé pourra vous indiquer s’il est nécessaire de le faire. Pour les porte-patins à cartouche, il est primordial de les installer dans le bon sens. Pour les porte-patins ouverts, la partie ouverte doit, impérativement, se trouver vers l’arrière de votre Moulton tous modèles ainsi que Moulton TSR Conran. L’ajustement des patins est important. Assurez-vous que les patins ne peuvent, en aucun cas, toucher une partie du flanc d’un pneu. Alignez bien les patins de telle sorte que l’avant du patin touche la jante en premier (l’arrière du patin doit avoir environ un millimètre de retard). Cela améliore les performances des freins et surtout, évite le sifflement des freins.

La conception et la qualité des freins et câbles sur toutes les Moulton et surtout sur les Moulton Conran, font qu’il est très rare de connaître le moindre problème tel un bris de câble. Cependant, nous vous suggérons de vérifier vos câbles chaque année.

3.8 Nettoyage
Le mieux, est d’utiliser un shampoing pour voiture afin de nettoyer votre Moulton TSR ou TSR Conran. Les liquides vaisselle contiennent du sel. Ils sont donc à proscrire. Evitez d’utiliser un jet ou un nettoyeur haute pression à moins de mouiller verticalement votre Moulton afin d’éviter de faire pénétrer, sous la pression, de l’eau dans les roulements. Protégez les selles en cuir comme les Brooks B17 des Moulton TSR 8 Conran rouges pour qu’elles ne soient pas mouillées inutilement. Après l’avoir lavée, essuyez votre Moulton à la peau de chamois ou plus simplement à l’essuie-tout et vous pourrez même lustrer l’émail du cadre au polish auto. N’oubliez pas, ensuite, de huiler la chaîne.

3.9 Lubrifiants
Une bicyclette a de nombreuses parties en mouvement qui doivent être lubrifiées pour fonctionner correctement. Une bombe de lubrifiant qui chasse l’humidité comme la GT83, la TF2 ou la WD40 est très efficace pour les câbles, les pignons, les axes de freins etc. Ces lubrifiants sont aussi excellents pour la chaîne après une sortie sous la pluie, mais doivent être utilisés fréquemment si vous n’utilisez pas autre chose. Pour un usage plus intense, nous vous recommandons une huile de vaseline ou une huile plus épaisse sur votre chaîne. Votre moultoniste peut vous renseigner.
Retour en haut ↑

4. Renseignements complémentaires

4.1 Numéro du cadre
Le numéro du cadre de votre Moulton TSR se trouve à l’arrière de la jonction centrale ou sur le tube central perpendiculaire sur les Moulton TSR non séparables et non Conran. Ce numéro est unique pour chaque Moulton et pourrait vous être demandé par votre assurance soit pour établir un contrat, soit pour identification en cas de vol. Ce numéro est archivé chez Pashley et peut permettre une datation ultérieurement. Conservez ce numéro dans un emplacement sécurisé.

4.2 Sécurité
Chaque fois que vous laissez votre Moulton TSR ou votre Moulton TSR 8 Conran rouge sans surveillance, utilisez toujours un antivol de bonne qualité et garanti par le fabricant. Attachez-la toujours à un poteau ou un arceau fixe, hors des coins sombres.
Votre moultoniste est en mesure de vous donner de plus amples informations à ce sujet.

4.3 Accessoires
Un assortiment de sacoches, de bagages, de porte-bagages, de garde-boue et de sacs de transport est disponible pour votre Moulton TSR tous modèles y compris votre Moulton TSR 8 Conran. Voyez les articles en dernière page et commandez-les à votre moultoniste habituel. Les accessoires standards sont énumérés ci-dessous :

Mini-pompe : Nous vous suggérons de monter une mini-pompe grâce aux deux
vis BTR du tube inférieur. Vous pouvez y ajouter un porte-bidon.
Toutes les mini-pompes ont un embout réversible vous permettant de gonfler les petites et les grosses valves. Vous pouvez, ainsi, dépanner un autre moultonien qui aurait l’autre type de valves.
Bidons : Faites très attention lorsque vous installerez un porte-bidon sur le tube de selle car le plot fileté est borgne. Ainsi si vous placez une vis trop longue, vous arracheriez ce plot. Si nécessaire ajoutez une ou plusieurs rondelles. De toute façon, ne serrez pas plus que 4Nm
Si vous placez un bidon sous le tube inférieur (sous le cadre), ne tentez pas de le prendre en roulant.

Compteur : Les compteurs sans fil sont les plus faciles à installer mais sont les moins fiables. Les compteurs Cateye sont adaptés aux petites roues et les capteurs adaptés à la grande distance entre la roue avant et le cintre.

Sac de guidon : Si vous installez un sac de guidon, ne le chargez pas plus de 6 kg

Sacoche arrière : Les modèles Carradice SQR se fixant à la tige de selle sont bien adaptés au Moulton TSR y compris aux Moulton TSR 8 Conran et 30. Placez alors ce porte-sacoche le plus bas possible sur votre tige de selle alu ou carbone. Ainsi lorsque vous retirerez votre tige de selle, vous pourrez la replacer plus facilement car votre collier viendra se placer en butée.

Eclairage : N’installez pas de dynamo, sauf un moyeu-dynamo. Le phare avant devra être placé de préférence sur le guidon. Quant au feu arrière, le porte-bagages arrière comporte des fixations de 50 et 80 mm d’écartement pour les feux standards du commerce.

SCI : À part les Moulton TSR 8 Conran, la plupart des autres modèles ont une selle Royal ou Fizik équipée du Système de Clip Intégré pour trousse réparation ou éclairage arrière.

4.4 Outils et pièces détachées
Nos recommandations en matière d’outils et de pièces pour votre Moulton TSR :
– Kit d’outils pour toutes sorties :
Clefs allen de 4,5 et 6
Clef à pipe de 15 pour les Moulton sans blocages rapides des roues comme les TSR 8 Conran
Mini-pompe
Démonte-pneus
Rustines et colle
Râpe
Une chambre à air

– Kit d’outils supplémentaires pour les voyages :
Clefs allen de 2,5 et 8
Clef à pipe de 8 pour les écrous de suspension avant
Clef à rayons
Dérive-chaîne

Et en supplément :
Démonte-cassette
Rayons
Pneu
Chambres supplémentaires
Attache-rapide de chaîne
Patins
Câbles de frein avant et câbles de dérailleur avant (et/ou arrière pour les Moulton non séparables)

Les grands voyageurs peuvent désirer emporter davantage d’outils (par exemple un démonte pédalier, des clefs à cônes etc.) et davantage de pièces détachées tel que des courroies de cale-pieds et de la guidoline. Ne prenez pas d’outils multifonction en voyage car ils sont fragiles. Si votre Moulton TSR est équipée de boîtier de pédalier à roulements externes, n’emportez pas de clef allen de 8.

4.5 Pièces détachées
N’utilisez que les pièces d’origine Moulton pour entretenir ou réparer vos suspensions ainsi que pour les éléments de séparation du cadre dans le cas d’une Moulton TSR séparable et pour toutes les Moulton TSR Conran. Elles sont disponibles chez votre revendeur TSR ou votre revendeur Conran. La liste des pièces est disponible pour les éléments de suspension, sur simple demande.
Les autres pièces détachées sont tout à fait standards aux autres bicyclettes. Nous vous donnons quelques précisions ici :
Pour toutes les Moulton TSR :
Jeu de direction : 1 1/8 pouce aheadset c’est-à-dire sans filetage. Boîtier de pédalier : BSC 68mm mais la longueur de l’axe dépend du modèle de Moulton TSR (renseignez-vous auprès de votre moultoniste). Tige de selle : Dural 31,8 mm et même diamètre mais en carbone pour les Moulton TSR 30 toutes versions. Potence : 1 pouce. Freins : 57mm de hauteur. Dimension des pneus : 406 (20 pouces) Recommandations de tailles maximales de pneus pour les TSR à freins latéraux munies de garde-boue : 28 – 406 et pour les TSR à freins V-Brake équipées de garde-boue : 40 – 406
Pignons de TSR 30 : empreinte Campagnolo . Plateaux de TSR 30 : diamètre 130mm
Autres modèles Moulton à cassette : Empreinte Shimano

4.6 Comment séparer puis assembler le cadre.

Détendre le câble de vitesses:
Sur les modèles à vitesses dans le moyeu, sélectionnez la plus grande vitesse.
Sur les modèles à dérailleurs, placez la chaîne sur le plus petit plateau et sur le plus petit pignon en faisant tourner la roue arrière. Sur la Moulton TSR 27 (SRAM Dual Drive) sélectionnez le plus petit pignon et placez la manette gauche sur le chiffre 1.

Déconnecter les câbles (dérailleurs et frein)
Les connections de câbles sont situées sous la demie partie arrière du cadre. Maintenez la partie supérieure du connecteur et desserrez la partie inférieure du connecteur afin de ne pas vriller le câble. Répétez l’opération aux autres connecteurs.

Tourner le guidon latéralement (facultatif)
Sur les Moulton TSR qui sont équipées de la direction aheadset, desserrez les deux vis allen placées à l’arrière de la potence et aucune autre, puis tournez latéralement le guidon pour l’aligner sur le cadre. Resserrez-les pour le transport. Ne déréglez pas l’ajustement des roulements de direction en modifiant le serrage de la vis qui se trouve sur le dessus de la potence.

Retirer la selle avec sa tige (facultatif)
Ouvrez le blocage rapide ou bien s’il s’agit d’une vis allen, desserrez-la de trois tours. Au choix, vous retirez le tout (selle et tige ensemble) si vous désirez obtenir le plus petit encombrement ou bien vous abaissez la selle au maximum. Refermez le blocage rapide pour éviter de le perdre mais sans le dérégler pour ne pas déformer le tube de selle. Faîtes de même pour un serrage allen.

Défaites le joint principal
Desserrez d’abord la grosse rondelle moletée au milieu du cadre d’environ trois tours complets. Avec une clef allen de 6 mm desserrez la longue vis complètement et retirez-la de son joint. Levez, ensuite, le centre du cadre (une main pour la partie avant et l’autre pour la partie arrière) et le crochet placé à proximité de la grosse rondelle moletée va se désengager de la cavité de la partie arrière du cadre. Ainsi vous avez séparé votre Moulton en deux parties. Replacer, par commodité, la longue vis allen dans son logement sans la serrer fort afin de ne pas la perdre et conservez avec vous la clef allen pour le remontage.

Après le remontage, contrôlez toujours les serrages de la longue vis allen et de la molette. Vérifiez la direction et les freins. Ne tentez pas de pédaler sans la longue vis allen en place.

Remontage
Assembler le joint principal
Desserrez la longue vis allen de la partie arrière du cadre. Tenez bien droit et haut, l’arrière du cadre et introduisez le crochet de la partie avant du cadre dans la cavité de la partie arrière du cadre. Les deux parties, en les rabaissant doivent s’aligner parfaitement. Replacez la longue vis allen dans le joint principal et vissez-la fermement. Cela devrait prouver que les deux parties sont parfaitement alignées. Ensuite resserrez la molette du bas, à la main seulement.

Réaligner le guidon
Suivez la procédure pour tourner le guidon décrite précédemment pour le réaligner avec la roue avant. Avant de pédaler, assurez-vous que le guidon est bien serré et que la direction est bien ajustée.

Ajuster la selle
Desserrez le collier et replacez la tige de selle dans la position souhaitée. Assurez-vous que la selle soit bien alignée par rapport au cadre avant de serrer le collier. Souvenez-vous de ne jamais dépasser la limite gravée de sortie de tige de selle.

Connecter les câbles
Tenez la partie supérieure de chaque connexion et vissez la partie inférieure à fond. Afin de réussir les connexions, et en particulier celle du frein arrière, il faut tirer la partie arrière vers l’avant. Si vous ne réussissez pas à connecter un câble, vérifiez que vous placez bien le câble de dérailleur avec la manette, le câble de frein avec la poignée par exemple.

Installation dans le sac de transport (accessoire optionnel)
Les deux parties de votre Moulton trouvent place dans chacune des deux parties du sac de transport. Retirez la selle et sa tige du cadre avant de les placer. Retirez également les pédales, ce qui vous permettra de transporter plus facilement ce double sac.

4.7 Accidents
Si vous avez la malchance d’avoir un accident et que vous soyez tenté de repartir par vos propres moyens. Hormis les blessures que vous auriez pu contracter, vérifiez l’état de votre Moulton très attentivement afin de vous assurer que vous pouvez repartir en toute sécurité. Malgré la solidité de votre Moulton, un accident mineur peut avoir des conséquences majeures. Contrôlez particulièrement votre guidon, leviers de freins, fourches, cadre et les roues. Si vous notez à tout moment une fissure ou un tube tordu au cadre ou au guidon, stoppez immédiatement. Portez votre Moulton à La Grande Roue et faîtes-lui faire une inspection complète.
Le dérailleur arrière, si vous en êtes équipé, se trouve à un emplacement vulnérable et s’il a été tapé vers l’intérieur, peut causer des dommages à la roue arrière. Demandez à Philippe Vielliard qu’il contrôle l’alignement de la patte du dérailleur dont vous avez le moindre doute. Si votre cadre était endommagé, il vous le réparerait avec plaisir ou vous changerait les éléments détériorés avant de réutiliser votre chère Moulton.
Faites vérifier toutes les parties de votre Moulton, même si rien n’apparaît abîmé. Certains dommages peuvent n’apparaître qu’après expertise de La Grande Roue.
Des impacts causés par accident ou par une chute peuvent être invisibles mais affaiblir des pièces qui casseraient plus tard. Ne prenez pas de risques. Remplacez les pièces en question même si elles paraissent encore utilisables.
Retour en haut ↑

5. Transport

La Pashley-Moulton TSR est pratique à emporter avec vous en voyage, que ce soit en voiture, par le train ou en bus. Le sac de transport est fait pour protéger votre Moulton en voyage et vous permettre de prendre les transports en commun interdits aux vélos. Si vous voyagez en avion, soyez attentif au fait que les bagagistes peuvent abîmer votre Moulton. Aussi, ajoutez des protections, particulièrement aux plateaux, aux porte-bidons etc… Utilisez même, si vous le pouvez, une caisse pour vélo. Certaines compagnies aériennes en proposent dans les aéroports. Essayez donc d’éviter de mettre votre Moulton dans un simple sac car les bagagistes jettent les bagages les uns sur les autres. Certaines compagnies acceptent les vélos en entier, non emballés, mais avec le guidon tourné et les pédales retirées. Le tarif est élevé mais la compagnie en prend un soin particulier.
Retour en haut ↑

6. Informations complémentaires

Boîtier de pédalier à roulements externes (installé sur certains modèles TSR)

Ces pédaliers ont la manivelle droite avec l’axe de pédalier incorporé. Cet axe traverse les deux roulements externes. La manivelle gauche est fixée à l’extrémité de l’axe par une étoile serrée par deux vis. Ces pédaliers sont plus rigides que les pédaliers traditionnels du fait de l’écartement plus important des points de roulements. Vérifiez de temps à autre le serrage de ces deux vis. Si vous notez un desserrage périodique, remplacez les vis de type porte-bidon par des vis allen plus longue mais dans le même filetage évidemment de 5X08 et ajoutez-y un écrou pour faire contre-écrou.
Pour démonter ce type de pédalier, détendez les deux vis en question, ensuite desserrez et retirez le bouchon d’extrémité de l’axe. La manivelle gauche peut ainsi être retirée. Puis, pour retirer la manivelle droite, retirez d’abord la chaîne et tapez avec un maillet plastique ou laiton sur l’axe vers la droite, et l’ensemble manivelle droite-axe se retirera. Laissez les roulements en place sauf si vous désirez les changer.
Pour le remontage : Graissez légèrement l’axe et insérez-le dans les cuvettes de roulements. Replacez la manivelle gauche en vous assurant qu’elle soit bien alignée. Revissez le bouchon d’axe avec l’outil approprié en le serrant de 0,4 à 0,7 Nm. Serrez alternativement les deux vis de la manivelle gauche fermement à 15Nm. Vérifiez le serrage régulièrement.


Nous espérons avoir des nouvelles de votre Moulton et de vous-même. Aussi n’hésitez pas à mettre des commentaires sur le site.

Le lieu de rendez-vous peut vous être communiqué en utilisant la page Contact


BONNE ROUTE

Retour en haut ↑

Publicités